X

Tha God Fahim continue son élévation avec “Iron Bull” (EP Review)


Tha God Fahim est un MC/producteur de 26 ans d’Atlanta, en Géorgie, remarquable pour son affiliation avec Griselda Records ainsi que pour être 1/3 des Dump Gawds aux côtés de Mach-Hommy & Your Old Droog. Nous ne pouvons pas non plus ignorer la discographie massive qu’il a réussi à se construire, certaines des vedettes incluent Briser les ceintures de Van Allen &Vider les assassins. Il vient de faire équipe avec Camoflauge Monk il y a un mois avec l’offre 3 titres Assassin shogun noir & fait maintenant appel à Nature Sounds pour soutenir son 40e EP.

“Man of Steel” ouvre l’EP avec des coups de pied, des caisses claires, des pianos et une flûte autoproduits alors que Fahim élève à de nouveaux niveaux tandis que “Turbulent Nights” a une qualité plus chatoyante au rythme alors qu’il parle de la règle de trésorerie et de la façon dont il vole est. “Tha Ladder” emprunte une voie plus symphonique pour atteindre un certain niveau de maîtrise et qu’il fait cette merde pour la culture, mais ensuite Your Old Droog le rejoint sur “Makin ‘Rounds” avec des claviers anciens pendant qu’ils parlent à propos de l’argent qui fait tourner le monde.

Cependant, sur “Flame Wreck”, Jay Nice accompagne Fahim sur une production inquiétante de Sadhugold pour s’assurer que ceux qui osent les rejoindre juste avant que les Dump Gawds ne se réunissent pour le “Let’s Make a Deal” infusé de bois demandant si l’on peuvent rester forts. La chanson “Battleship” est une ballade au piano boom bap entrelacée par Camoflauge Monk sur l’esprit militaire tandis que l’avant-dernière piste “Food for Thought” affiche des allers-retours remarquables entre lui et Droog sur une boucle sans batterie que Nicholas Craven a accroché. “Story Exit” envoie cependant les choses sur une note émouvante en reconnaissant qu’il ne peut pas être grand sans discipline.

C’est fou de penser à quel point Fahim a parcouru en tant qu’artiste avec une discographie aussi croissante que la sienne au cours des 8 dernières années parce que Taureau de fer a respectueusement réussi Assassin shogun noir comme ma chose préférée qu’il a encore abandonnée en 2023. En à peine un mois, le Dump Legend continue d’élever son pen-game avec une détermination indéniable & la production est plus hypnotique mais variée que la dernière fois.

Note : 8/10